Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

35 hectares, et pas de place pour l’innovation sociale et économique/urbaine ?

Publié le par Emmanuelle AJON

Alain Juppé demande à 40 associations de partir sans délai de Darwin. Cette position subite et sans appel envers les associations de cet écosystème est plus que surprenante pour plusieurs raisons:



- Alain Juppé fait fi de ce que Darwin a apporté au rayonnement économique de la ville de Bordeaux et à la modernisation de son image qu’il a pourtant largement utilisée pour moderniser sa propre image lors de sa campagne nationale. Si celle-ci est aujourd’hui achevée, celle de l’écosystème n’est que l’amorce d’un nouveau modèle entrepreneurial appelé à dépasser largement les frontières.

-Le Maire modifie sans préavis les règles du jeu établies en juin dernier avec les associations, lesquelles leur donnaient 18 mois (fin 2017), pour se reloger en fin d'AOT..



- Aucune rencontre ni dialogue n'a été proposée aux associations pour trouver des solutions avec elles, alors que certaines d'entre elles ont été envoyées vers Darwin par l'équipe Municipale incapable de répondre à leur problématique.



Cet oukase , mettant la rue 15000 usagers apparaît comme une nouvelle manifestation du « fait du prince.
La croissance de Darwin sur des sites temporaires mises à disposition d'associations lui a permis de créer un bouclier urbain s'opposant au projet urbain commercial de la ZAC Niel, peut-il être considéré comme condamnable ?

La crise actuelle, son caractère subit, sont incompris de la majorité des Bordelais.

Nous demandons au Maire de Bordeaux de convenir d’un moratoire sur cette zone et de mettre tout en œuvre en vue de la création d'une zone expérimentale d'aménagement autour de Darwin de 36 000 m2, ce qui constitue une très faible partie de 35 hectares de la ZAC.

Cette zone d'aménagement urbaine et humaine devra permettre de démontrer que de nouvelles formes urbaines peuvent exister et nous sommes prêtes à accompagner Darwin, la 58e, les associations dans ce pari.

35 hectares, et pas de place pour l’innovation sociale et économique/urbaine ?
35 hectares, et pas de place pour l’innovation sociale et économique/urbaine ?

Commenter cet article