Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Réveil économique des bassins à flot, une reconnaissance du travail concret de l'opposition à Bordeaux?

Publié le par Emmanuelle AJON

Vous trouverez ci après mon intervention lors du conseil de Bordeaux Métropole du 8 juillet 2015, portant sur la création d'un cluster nautisme sur les bassins à flot de Bordeaux :


Monsieur le Président, mes chers Collègues,

Je profite de cette délibération, pour remercier le Conseiller régional et départemental Philippe DORTHE.

Car il me semble que nous ne rendons pas assez hommage aux engagements et aux femmes et hommes qui les portent dans ces enceintes.

Oui, le remercier de vous avoir permis de voir l'activité de refit se réinstaller dans la cale des bassins à flot depuis la semaine dernière.

Souvenez-vous Monsieur le Maire, à l’époque vous étiez Président de la CUB et vous aviez alors décidé pour faire passer le TRAM, de condamner la grande écluse des bassins à flot au profit de la petite, enjambée d’un petit pont levant de 7,8 mètres. Déjà à cette époque Philippe Dorthe vous disez que vous étiez dans l’erreur, car cette décision allait interdire définitivement l’utilisation des Bassins à flot pour la maintenance navale

et pour le développement productif.



Il aura fallu que vous partiez enseigner au Canada et qu’Alain Rousset vous succède, pour que l'on fasse venir le nouveau président de la CUB à Bacalan pour comprendre l’intérêt de garder la grande écluse. Et comme Alain ROUSSET est particulièrement attentif à l’emploi productif à haute valeur ajoutée, il suivit les conseils de Ph Dorthe.

Voilà pourquoi Mr le Maire nous devons le remercier pour sa clairvoyance et son opiniâtreté.

Je me permettrais quelques rappels historiques pour étayer mon propos et le long chemin parcouru pour voir cette activité revenir aux bassins à flot:

- 1988 : Intervention de Marc Bœuf, Sénateur, Conseiller Général du 1er canton sur le devenir des bassins à flot, suite à la fermeture de la compagnie des pêches lointaines et au départ de leurs chalutiers en attache aux bassins à flot de Bordeaux.

- 4 février 1997 : Le « Médocain » (Bac du Conseil général) est le dernier bateau à avoir été asséché aux bassins à flot.

- 2011 : Présentation d’un projet de pôle naval aux bassins à flot par la direction du port de Bordeaux à son conseil de surveillance.



Refus immédiat du Maire de Bordeaux de voir se développer des projets industriels aux bassins à flot, suite aux promesses faites aux promoteurs immobiliers. Seul l’Adjoint au Maire de Bordeaux Hugues MARTIN, administrateur du Port soutenait ce projet et était en désaccord avec le Maire de Bordeaux.

-février 2012, Philippe Dorthe écrit au Directeur Général du port, une lettre de soutien du projet de pôle naval aux bassins à flot.

- 2013 : Alain Rousset nomme Philippe Dorthe, administrateur du grand port maritime de Bordeaux pour le compte de la Région.

- 2013 : Sandrine Doucet, députée de la circonscription met en place à Paris une stratégie de lobbying auprès des ministères avec à la clef la venue in situ de 2 ministres à des dates différentes Frédéric CUVILLIER puis Alain VIDALIES le Secrétaire d’Etat à la Mer en poste aujourd’hui.







26 avril 2014: Vote à l’unanimité du conseil de surveillance du GPMB pour la mise en œuvre du pôle naval aux basins à flot suite à la présentation de l’APAVE et à la compréhension du projet de la ville de Bordeaux







2015 : Visite du Président du Conseil Régional, Alain Rousset des installations des Bassins à flot et des entreprises de la filière nautique.

- 2015 : Alain Rousset négocie l’inscription de 2 millions€ du CPER qui se transformeront en 10 millions€ avec les autres participations. 2 M€ REGION, 2 M€ ETAT, 2 M€ DEPARTEMENT, 2 M€ METROPOLE, 2 M€ PORT.

-30 juin 2016, mise en service de la forme de radoub N°1 et assèchement dans celle-ci du « BREUIL », barge de transport des éléments de l’Airbus A380.

Monsieur le Maire, reconnaitre la compétence et la bonne position d’un adversaire politique et de son opposition , n’est pas un acte de faiblesse mais bien un acte de grandeur envers le fonctionnement de notre démocratie qui donne du sens et de la hauteur à la vie politique qui en a grandement besoin .

Nous voterons donc avec plaisir ce rapport, en vous demandant votre soutien sur l'ensemble de la filière pour garder aux bassins à flot les emplois existants notamment de l’entreprise ARMI et pour en créer d’autres encore.

D’ailleurs, déjà deux autres navires attendent la sortie du « Breuil » qui occupe actuellement la cale sèche, pour être asséchés à leur tour pour y être entretenus et réparés. Interrogé, le gérant de la société ARMI envisage de compléter son équipe de plusieurs techniciens hautement qualifiés au cœur de la ville.

Pour la petite histoire, à la conférence de presse organisée par Philippe Dorthe, il y avait à son invitation, plusieurs nouveaux habitants du nouveau quartier, résidants devant la forme N° 1. Ils étaient enchantés de voir ce projet donner vie à ce quartier qui n’en a pas encore beaucoup. Pendant cette réunion, une seule nuisance a été signalée, celle des boites de nuit au pied des immeubles.

Puis le 1er juillet quand le « Breuil » est rentré dans la forme de nombreux résidants étaient à leur balcon regarder avec plaisir la manœuvre.

En fait, Monsieur le Maire, ils regardaient la VIE reprendre dans ce quartier!

Merci pour votre écoute.

Emmanuelle AJON

Réveil économique des bassins à flot, une reconnaissance du travail concret de l'opposition  à Bordeaux?

Voir les commentaires

Mon agenda du 4 au 10 juillet 2016

Publié le par Emmanuelle AJON

Mon agenda du 4 au 10 juillet 2016

Voir les commentaires