Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agenda 21, UNESCO et poubelles ne font pas bon menage!

Publié le par Emmanuelle AJON

La problématique  de la propreté de la ville a été reconnue comme un échec dans la  mandature précédente d’Alain Juppé.

Mais à la suite de promenade dans certains quartiers de Bordeaux ce weekend, j ai  l’impression que  ce problème n 'est toujours pas considéré comme prioritaire par la mairie de Bordeaux.

En effet,  depuis quelques semaines, dans  le centre ville ont été mis en place des bacs  individuels permettant le tri sélectif des déchets.

Cette disposition entraine la disparition des bacs de collecte collective dans les rues de Bordeaux.

Si le principe est louable, l'apport technique ne suffit pas à priori pour entrainer l'effet escompté.


 

Cette mise en  place de collecte n'a pas été faite avec en amont un travail d’information et même de formation suffisant auprès des Bordelais. Aussi, aujourd’hui nous trouvons des amoncellements de déchets de tout ordre à l’emplacement des anciens bacs de collecte collective d ordures ménagères…un véritable retour vers le siècle précédent pour le paysage urbain. 

De quoi faire se retourner le pauvre préfet Poubelle dans sa tombe… Le préfet de la Seine  était notamment chargé de l'administration courante. C'est ainsi qu'il fut amené à prendre un arrété en date du 7 mars 1884 qui obligeait les propriétaires d'immeubles à mettre à disposition de leurs locataires des récipients communs, munis d'un couvercle et d'une capacité suffisante pour contenir les déchets ménagers.

 

Nous sommes bien un siecle et demi apres face à  la  limite des méthodes,  en terme de propreté urbaine, de la ville de Bordeaux, qui confond toujours information et concertation ou education citoyenne…. ce que nous dénonçons depuis longtemps dans l’opposition….

Le developpement durable est comme la solidarité . Ce n 'est pas un  mot qu 'il suffit d'écrire pour qu'il  existe....il faut derriere un veritable travail avec et pour les "citoyens"....

Commenter cet article

leonard 29/04/2009 19:39

Just une observation sur la confusion systématique entre "concertation" et information: hier soir, à l'Athénée nous avons pu assister à un prototype de cette tactique. Juppé a informé en prétendant que sa décision sur le tracé du tram n'aurait pas encore été prise. C'était un mauvais camouflage, car dans ses interventions il a clairement laissé entrevoir sa position: un tram sur le tracé Fondaudège. Il a prétendu que ce serait au conseil municipal de prendre la décision bordelaise: en vérité ce cm est à Juppé ce que l'Assemblée nationale est pour Sarkozy: un instrument docile pour se donner un alibi démocratique où seule une chose compte: la volonté du Maître.
Tout ce qui suivra dans les semaines à venir n'aura aucune signification réelle: les carottes sont cuites! Et ni Chausset ni Feltesse ni le conseil de la CUB s'opposeront à Juppé.