Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Concept only girl: Marketing, ou début d'apartheid de genre?

Publié le par Emmanuelle AJON

 

14h dans ma voiture, diffusion d'une pub pour du transport réservé aux femmes !

Encore un de ces concepts « Only girl » sûrement basée sur une niche commerciale, mais qui m'effraie !

En effet, ces concepts tendances sont basées principalement sur la peur et la mise en sécurité des femmes allant jusqu'à une sorte d'apartheid sociétale avec des lieux de repli dédié...

Je n'y vois qu'un recul sur la condition des femmes sous le prétexte sécuritaire, un véritable repli des femmes sur elles-même.

Une grande marche en arrière pour le féminisme qui au-delà des idées, est un combat cherchant à promouvoir les droits des femmes et leurs intérêts dans la société civile.

Oui les batailles des féministes ont toujours été basées sur une égalité hommes-femmes vivants dans la même société. Aujourd'hui d'ailleurs nous nous élevons quand dans certains pays les femmes sont contraintes à ne pouvoir se mélanger aux hommes.

Alors, ces concepts commerciaux ne sont-ils que des caprices de sociétés trop gâtées ?

Cette communication ne véhicule-t-elle pas une image de la société n'offrant pas aux femmes la possibilité de vivre sereinement avec les hommes ?

Et même si nous ne sommes pas contraintes d'utiliser ces lieux, cela n'est-il pas un recul sur l'image de la femme dans notre pays, alors que de nombreuses avancées sur l'égalité sont encore attendues ?

Commenter cet article

bertfromsang 31/08/2011 20:54


concepts commerciaux... il serait intéressant d'examiner les tarifs des fameux "pink ladies cabs" londoniens, par exemple, et de les comparer avec ceux des taxis traditionnels...

comme un signal fort, et terrible, envoyé aux femmes: tout est mis en oeuvre pour vous protéger, êtres faibles, alors ne la ramenez pas,en cas de malheur... hé bé: relire le "king kong theorie" de
despentes, et vite...

cela dit, ce qui est certain, c'est que "l'économie de la peur", fait, de nos jours, des ravages... et pas seulement via cette tendance "only girls". "le danger serait partout, et il suffirait de
payer pour s'en protéger" misère ! (point de système d'alarme, par chez moi: cela dit, il n'y a rien à voler que ma bibliothèque, mon vieux pc, et une télé hors d'âge...)