Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premiere victime du grand stade?

Publié le par e ajon

La pratique d’un sport est  fondamentale, elle aide à se maintenir en bonne santé physique et mentale en faisant travailler le système cardio respiratoire, prévention de l obésité, permet aussi la gestion et l’évacuation du stress. Elle permet la découverte du corps et de ses limites. Elle est aussi un vecteur primordiale du lien social

 

C’est surement pour cela que le sport,  a toujours fait partie de l histoire de l homme. Chaque période de l histoire a connu  un sport roi, à l antiquité la course de chars, au moyen âge les tournois, puis au XVIII ° siècle le jeu de paume, aujourd’hui c’est incontestablement le football.

Ce dernier est un des sports les plus pratiqué mais aussi le plus suivi le faisant passé au rang de sport spectacle, très apprécié de nombreux français.

 

 

C’est pour cette dernière raison que la mairie de Bordeaux souhaite surement construite un nouveau grand stade. Et peut être aussi pour laisser un grand monument à son nom dans le tissu urbain ?

 

Je dirais pourquoi pas,  mais celui-ci ne doit pas se faire au détriment d’une politique  publique sportive de proximité, ou d’autre investissement nécessaire à la ville comme le logement social par exemple. Les Bordelais l ont bien compris puisqu’ils sont majoritaire à penser que cet investissement peu attendre même s’ils sont favorable à ce projet.

 

 

Alors, je suis en colère car à l ombre du projet du grand stade une petite association sportive Bordelaise va mourir faute de moyens.

 

En effet, La mairie se bat, pour bâtir un stade de 165 millions d’euros aujourd’hui, mais ne peut soutenir une association de foot de salle montée par des jeunes issus d’un quartier populaire de Bordeaux et jouant au niveau régional, celle-ci va devoir cesser son activité...première victime de la politique sportive  gargantuesque et de spectacle de la ville de Bordeaux.

 

 Cette politique spectacle doit elle sacrifier  la vie des quartiers ?

Commenter cet article