Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une rentrée scolaire "Sarkozienne" sous le signe de l angoisse

Publié le par Emmanuelle AJON

Une rentrée scolaire  « Sarkozienne » sous le signe de l’angoisse.

 L’angoisse des élèves bien entendu.

Découverte de nouveaux établissements, de nouveaux profs, copains….l'angoisse de l’échec, le trac ….banal,  immuable et le gouvernement actuel n’y est pour rien, soyons honnête.

 Mais cette année ce sont aussi des professeurs qui ont le trac, l’angoisse, la peur au ventre.

Ce sont ces nouveaux enseignants qui grâce à la reforme du CAPES, n'ont pas reçu de formation pédagogique, ni de formation en alternance pour appréhender la gestion d'une classe.

 En effet, la réforme très rapide du Capes menée par M Darcos et Mme Pecresse se base sur le principe, une tête bien faite et bien remplie est la meilleure garantie d’un bon enseignement, sans prendre en compte la nécessité de la formation à enseigner, pourtant la transmission du savoir n’est pas innée, nous en avons tous fait l’expérience un jour.

 Le résultat de jeunes enseignants paniqués à l'idée d'affronter leurs classes…

 Mais, en tant que parents on peut aussi s’alarmer,  puisque le gouvernement fait monter nos enfants dans l’avion de leur avenir avec des commandants de bord qui n’ont piloté que sur des simulateurs de vol ….. Qui prendrait place à bord dans ces conditions ?

 Aussi, même si des professeurs mieux formés parce que formés plus longtemps  peut paraître louable.

Derrière,  il n y a qu’un objectif économique. Ne pas payer des enseignants stagiaires non productifs à 100% sans prendre en compte le risque  de rendre notre système éducatif inégalitaire.

Une jungle ou seul les plus forts s’en sortiront,  élèves comme enseignants….

C’est pas cela la dérégulation ?

 Cette réforme comme bien d 'autre n'apportera aucun effet positif pour les élèves, la réussite scolaire, mais c’est sûrement normal puisque cela n’est pas l'objectif du gouvernement actuel !

 

Commenter cet article