Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bordeaux de la belle endormie à la belle bien liftée ?

Publié le par Emmanuelle AJON

Bordeaux de la belle endormie à la belle bien liftée ?

Nous en sommes tous d'accord la ville sous les premières années de mandat d'Alain Juppé comme maire de Bordeaux est passée de la belle endormie à la belle éveillée.

Mais aujourd'hui l'accélération de l'urbanisation folle et à n'importe quel prix a entraîné un déficit et un dysfonctionnement dans les infrastructures de proximité ( écoles, crèches, équipements sportifs, lieu ouvert à la vie citoyenne..)

Un dysfonctionnement qui est lié tout à la fois à la répartition inégale et au manque d'investissement dans ces infrastructures de proximité dont les premières victimes sont les quartiers périphériques et populaire.

Pourtant nous le savons tous aujourd'hui l' enjeu de demain est que nos villes soient inclusives. J'entends par là qu'elles ne rejettent hors de leurs murs les populations jeunes, en période de vulnérabilité ou encore les familles...Cet enjeu est tout à la fois une nécessité d'économie d'argent public, environnementale et sociologique...

Les enjeux de la ville inclusive sont de faire face au défi de l'équipement de base des quartiers les plus pauvres et d'assurer une qualité égale des services à la population.
Ce défi est loin d'être rempli dans la ville de Bordeaux. On y voit par exemple les quartiers comme celui de la bastide avec un déficit et un manque d'entretien de ces équipements ( école trop petite, en très mauvais état, déficit d'équipement sportif ....), ou encore le quartier des bassins à flot sous équipé pour faire face à l'arrivée de plus de 6000 habitants supplémentaires ....
Je peux encore prendre un exemple révélateur de l'insuffisance des équipements de proximité, celui des piscines dont on peut en compter 3 aujourd'hui pour une ville de 240 000 habitants ( soit une piscine pour 80 000 habitants) alors que l'on en compte 8 à Toulouse, 5 à Strasbourg et 13 à Montpellier.

Un exemple criant car les piscines publiques sont à la fois un équipement sportif, mais aussi fondamentales dans un apprentissage de base le " savoir nager" pour une classe d'âge, un lieu de sport loisir pour tous, un lieu créateur de temps de vacances pour certains, mais aussi de lien social ou toutes les classes de la population se côtoient....

Aussi résorber le déséquilibre et assurer la satisfaction des besoins d'un réseau d'équipements collectifs appropriés est l'enjeux d'aujourd'hui et sera celui de la mandature prochaine.
Un enjeux pour faire de Bordeaux une ville inclusive ou chacun pourra y trouver un vecteur dans l'amélioration de la qualité de vie et tous dans la préservation de la cohésion sociale.

Un enjeux financier car l'absence aujourd'hui de réalisation ou de report d'investissement dans ce domaine qui était pourtant une promesse du candidat Alain Juppé " je mettrai le paquet sur la proximité ", promettant une piscine de plus, 6 nouveaux gymnases et 20 millions pour la rénovation.

Un enjeux financier donc car les investissements prévus n'ont pas été réalisés car l'argent public a été investi dans des grands projets " paillette" pour le rayonnement de la ville est surtout du maire.
Il faudra dans l'avenir trouvé les moyens d'investir dans l'avenir des Bordelais, dans le quotidien des habitants pour que la ville ne devienne une ville musée ou pire une ville ghetto doré...

L'en jeux est de faire que la belle réveillée ne se transforme en une belle bien mal liftée.

Commenter cet article