Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Egalité femme- homme: Bordeaux et son maire toujours à l'effort minimum?

Publié le par Emmanuelle AJON

Un plan d'action sur l'égalité femmes- hommes a été présenté au conseil municipal de Bordeaux aujourd'hui. Un plan du minimum vital, une politique d'affichage et de récupération du travail associatif pour répondre au minimum à la charte européenne signée.

Un plan d'affichage ou l'on ne va pas au bout des choses, mais ou l'on ne fait que peindre de beaux mots sur les façades.

Je prendrais pour exemple l 'accompagnement à la parentalitè des agents afin que la maternité ne soit pas un frein au déroulé de la carrière pour les femmes: Il n'estrèvu qu'un simple entretien avec le supérieur.

Mais aucun accompagnement pour la garde des enfants
pas d'accompagnement à la poursuite de l'allaitement qui sont deux facteurs majeurs de la rupture de carriere au feminin.

Une politique d'affichage que l'on peut identifier sur un deuxième point :

Aujourd'hui Lutter contre les stéréotypes filles-garçons, est un enjeu d’égalité et de mixité dès le plus jeune âge de l’enfance nous le savons tous. Or on ne voit dans les pistes de travail de la municipalite bordelaise aucun travaiĺ auprès des agents des services petites enfances pour plus de mixité dans les métiers de la petite enfance, ou pour l'approche du genre des la crèche premier lieu de sociabilisation.

Enfin un plan qui met en lumiere une politique de récupération du travail associatif dans le domaine de l'égalité homme femmes, ce qui pourrait ne pas être négatif mais un moteur pour ces associations .

Mais quand on lit que la ville soutien les actions du planning familial , on peut véritablement douter de l'honnetetè de cette déclaration, quand on sait que cette association n'a pas de locaux adaptès à son activité et que la ville ne souhaite pas les loger, alors que tous les autres planning familiaux des grandes villes de France sont logès par les municipalités .

Un plan donc sans ambition porté avec une auto satisfaction par l'équipe municipale d'Alain Juppé ,qui rappelons le en 1997 comme premier ministre de l’époque, fera une déclaration très en retrait par rapport aux attentes lors des débats pour la parité politique à l'assemblée nationale : « Je suis partisan de modifier notre Constitution pour permettre à la loi d’instaurer à titre temporaire, par exemple pour dix ans, des incitations aux candidatures féminines dans les élections à scrutin de liste qui, seules, peuvent se prêter aisément à une telle logique »

Heureusement Lionel Jospin en 1997 demandera l'inscription dans la constitution de la parité dans la constitution.

Je ne peux donc que regretter le soutien timide et timoré de la ville de Bordeaux à l'égalité femmes - hommes qui est pourtant aujourd'hui un enjeu de respect, d'égalité, de prévention pour une société du vivre ensemble apaisè.

Egalité femme- homme: Bordeaux et son maire toujours à l'effort minimum?

Commenter cet article