Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #revue de presse tag

Imbroglio autour de l’ancien CFA Trégey

Publié le par Emmanuelle AJON

 

Le Conseil régional d’Aquitaine a acté, lors de la Commission permanente du lundi 8 octobre 2012, la cession, pour 1 euro symbolique, à la Ville de Bordeaux de l’immeuble Tregey, situé à la Bastide et accueillant temporairement un centre d’hébergement d’urgence.

 

Cette procédure de cession, à l’initiative de la Ville de Bordeaux dans le cadre du réaménagement du quartier de la Benauge, est un acte administratif ordinaire, relevant des relations normales et apaisées entre deux collectivités. La cession devait être confirmée au Conseil municipal de ce jour. Or, la délibération a été retirée sans explication.

 

Naïma Charaï, conseillère régionale déléguée aux solidarités et à la lutte contre les discriminations, et Emmanuelle Ajon, conseillère régionale et municipale, s’interrogent sur ce soudain revirement de la Ville de Bordeaux.

 

Une visite organisée ce vendredi 16 novembre, au sein de ce bâtiment – toujours propriété de la Région - serait à l'origine de l’ire de la Mairie de Bordeaux.

En effet, Naïma Charaï et Emmanuelle Ajon, comme lors des hivers 2010-2011 et 2011-2012, ont rendu visite aux équipes, salariés et bénévoles du Diaconat afin de saluer celles et ceux qui assurent, dans un contexte difficile, l’accueil des sans-logis, dans un bâtiment mis à disposition par le Conseil régional.

 

« S’agirait-il d’un geste d’humeur qui se révèle être à la fois déplacé et nuisible aux intérêts même de la ville de Bordeaux ? » s’interroge Emmanuelle Ajon.

 

 

 

 

 

presse@aquitaine.fr

Voir les commentaires

Article de Bordeaux7 du 6 octobre 2009

Publié le

Mardi, 06 Octobre 2009 20:57 -

Alors que la Bastide poursuit sa mutation, les élus PS ont abordé hier les grands projets

du quartier et les problématiques locales. Ils ont aussi profité de l’occasion pour

présenter leur Evento

Les élus socialistes de la Bastide ont passé au crible hier matin les grands thématiques liées au

quartier de la rive droite. Aménagement de la Benauge, politique des âges, caserne des

pompiers, Cité des Fleurs, Espace Niel mais aussi à plus grande échelle, le pont Bacalan

Bastide, le doublement de la voie ferrée ou la grande mosquée, rien n’a éélaisséau hasard

par Daniel Jault et Emmanuelle Ajon et chaque dossier a fait l’objet d’une éude approfondie.

Mais le camp PS est alléencore plus loin en préentant «son propre Evento». «La passerelle

de Kawamata fait beaucoup parler les bordelais. Aussi, nous avons voulu montrer que nous

pouvions aussi crér l’ééement avec une oeuvre plus péenne et moins chèe conçe par un

artiste bordelais», souligne Emmanuelle Ajon. Préenté par Frééic Duhart, ce projet de fin

d’éude réliséen éole de Design, prend naissance sur la rive droite au droit du jardin

botanique. «Il s’agit d’une estacade 125 mères construite sur la partie envasé de la Garonne

dans la moitiéinterdite àla circulation des bateaux». La construction de roseaux s’arrêerait

ainsi au tiers de la largeur de la Garonne au niveau des balises rouges déimitant le chenal de

navigation. «Elle offrirait une vue imprenable sur le port de la Lune et les façdes du 18èe

sièle et constituerait un lieu de démbulation loin du bruit». L’artiste ajoute que l’on pourrait

s’y rendre en véo et que l’estacade pourrait mêe accueillir des expositions. «Elle renverrait

éalement la balle àla rive droite qui n’est pas toujours considéé comme partie intérante de

la ville». Compte tenu du coû de sa rélisation, Frééic Duhart est en train de réléhir àune

version flottante de son estacade. «Dans sa version flottante, elle coûerait aussi cher que La

Maison aux Personnages construite devant l’hôital Pellegrin», qui sera inauguré dans le

cadre d’Evento. L’artiste dit avoir préentéson projet au maire Alain Juppéet estime «qu’il

faudrait peut êre en reparler».

Stella Dubourg

1 /

Voir les commentaires