Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ginko, apprendre de nos erreurs, pour préserver notre avenir!

Publié le par Emmanuelle AJON

Lors du conseil communautaire du 23 septembre a été présenté la nécessité d’adapter le dossier de réalisation de la ZAC Ginko par un dossier modificatif n° 4 et par un avenant n° 5, afin de prendre en compte une évolution du projet urbain, en lien avec le fonctionnement et la vie du quartier et l’avancée des projets immobiliers, d’une part, et avec l’évolution du programme global de constructions, d’autre part.

Cette modification supplémentaire m'a amené à remercier le travail des services de la métropole qui doivent s’adapter aux vicissitudes des marchés contrariant le projet de départ nécessitant donc des réajustements significatifs.

Néanmoins s'il est vrai que l’on ne peut tout anticiper, il est peut être regrettable qu’une certaine clairvoyance dans les objectifs de commercialisation en particulier des surfaces tertiaires n’ai pas été de mise sur ce programme .

De ce fait aujourd'hui de nombreuses surfaces ne sont toujours pas commercialisées et dont on ne sait pas si elles le seront un jour.

Aussi, nous sommes aujourd'hui dans l’expectative et contraint de modifier la destination des opérations. Cela fragilise l’économie et la vie du projet et finira peut être par éteindre l'esprit même de l'opération et sa mixité fonctionnelle.

Aussi A ce titre lors de la séance de septembre 2015 Madame Delattre faisait état de la mise en place d’une commission avec les commerçants actuels pour regarder quel type de commerce nous pouvions accueillir, aider les bailleurs sociaux à avoir des contacts afin de permettre une vie réelle de quartier. Qu’en est-il aujourd’hui, ou en sont les résultats? Ou était ce encore une fois qu'un effet d'annonce pour maquiller le mauvais résultat de ce programme?

Cependant ces modifications ont aussi une vertu, que je salue!

C'est l’intégration d’une résidence étudiante conventionnée mais je regrette qu’elle ne soit qu’un 2nd choix pour répondre à l'équilibre financier du projet...et qu'elle n'ai été vu dés le départ comme un besoin nécessaire pour les Bordelais et plus particulièrement les jeunes étudiants aux revenus modestes très nombreux sur notre ville.

Le rapport évoque également un problème de concurrence entre les différents projets d'aménagement (Bassin à flot et Euratlantique) faisant avorter les opérations tertiaires initialement prévue sur Ginko.

Aussi, je ne peux que me poser des questions des études d’impacts, de marché ont-elles été réalisées ?
En 2007 au départ de l'opération GINKO, les opérations d'aménagements futures ne devaient elles pas prendre en compte l’existant et donc l'offre prévue par le programme Ginko ?

Est-ce pour une question de rentabilité du projet uniquement et sans clairvoyance que ces mètres carrés tertiaires ont été insérés,dans le programme ?

Il me semble que toutes ces questions et modifications ne se poseraient pas si nous avions un schéma de cohérence d'aménagement sur l'ensemble de la ville permettant une analyse concomitante de tous les projets, de leurs productions, la mutualisation et la compilation des différentes études. Ausi, j'ai émis le souhait qu'une réflexion réelle à la mise en place de cet outil, dans un objet d'économie financière, humaines.

Enfin, il me paraît que ce rapport met en avant une deuxième vague de questionnements et d'inquiétudes.
En effet, celui ci nous présente un nouveau planning de livraison des programmes d'intérêts généraux ( écoles, gymnase, centre de loisirs, maison des danses ...) sur lequel on note une fois de plus un lissage dans le temps .

Cela entraîne donc un nouveau report de livraison de plusieurs équipements publics.

On note notamment dans les plus caractéristiques :
la maison de la danse repoussée une fois de plus, passée d'une livraison prévue en 2011 à 2018 aujourd'hui .

Le groupe scolaire lui glisse de 2015 à 2020

ON peut aussi s'interroger sur le risque d'oubli de certains équipements dont on ne voit plus trace au cours des avenants comme par exemple le centre de loisirs...

Aussi de manière générale ce nouveau planning du programme Ginko m'a perms d'emmettre le souhait sur le fait que certains équipements d'intérêt général ne soient victi d'etre rassurée sur le fait que nous ne sommes pas face à un lissage dans le temps qui pourrait être nommé un lissage jusqu'à l'oubli....car ces équipements sont fondamentaux pour le lien social, l'inclusion de chacun dans le quartier quelques soient ses ressources!

Ginko, apprendre de nos erreurs, pour préserver notre avenir!

Commenter cet article