Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #questions au maire de bordeaux tag

Le centre commercial de la Benauge, un acteur du bien vivre ensemble a sauver!

Publié le par Emmanuelle AJON

Le centre commercial Galin de la Benauge voit son activité perturbée par les travaux de la restructuration du passage souterrain piéton du boulevard Joliot Curie.

Mais ce  centre commercial voit son activité diminuer  depuis des années par le manque d’ambition,  d’investissement qui sont  porté au quartier de la Benauge en termes d’aménagement urbain. Ces derniers travaux pourraient avoir raison de nombreux commerces.

  Pourtant ce centre commercial de proximité offre aux habitants bien plus  qu’une offre commerciale de proximité il  apporte une plus value en terme  de réseau social de proximité, de  maintien à domicile des personnes âgées,  de lutte contre la solitude.

Et je pense que c’est en favorisant et revitalisant le vivre ensemble qu’une dynamique positive  pourra se remettre en  place dans nos  immeubles nos quartiers….Ce centre commercial en est bien un maillon indispensable de ce vivre ensemble pour lequel je milite.

 La revitalisation et l’existence de ce centre commercial est donc primordiale, pour cela celui-ci a besoin d’un véritable soutien durant les travaux de voieries perturbant grandement l’accès aux commerces.

 Les aménagements prévus nous en sommes tous convaincus  ici sont d’utilité publique pour l’aménagement futur du quartier, tout autant que l’ont été   ceux  du tramway dans d autre quartiers.

Cependant on connaît aujourd’hui  l’impact de ce type de travaux  sur l’activité des  commerces,  en moyenne on observe une baisse d’activité de 62%, cette baisse pouvant aller jusqu’ à 20% de l’activité. C’est pour cela que des indemnisations ont été mises en place pour accompagner les professionnels se trouvant sur le tracé du tramway par la communauté Urbaine de Bordeaux

 Aujourd’hui,  les commerçants de ce centre commercial ne pourront faire face pour la plus part à cette baisse d’activité, aussi l’aide proposée par la mairie (exonération de la taxe locale sur la publicité extérieure)  ne parait pas  être suffisante.

Aussi, j ai demandé lors du dernier conseil municipal la mise en place  d un réel plan d’accompagnement tant en terme financier, que d’animation.

 Je souhaiterais  une action préventive afin de ne pas voir les rideaux se fermer les uns après les autres qui viendront encore accentuer le sentiment d’abandon de ce quartier populaire de Bordeaux que nous souhaitons conserver et non voir  disparaître avec sa mutation urbaine au profit de nouvelles enseignes .

Voir les commentaires

Les defibrillateurs sauvent des vies, ou en est on à Bordeaux?

Publié le par Emmanuelle AJON

Monsieur le Maire,

Plus de 40 000 personnes en France meurent chaque année d'un arrêt cardiaque et plusieurs milliers d'entre elles pourraient être sauvées grâce à un défébrilateur.Aussi, lors de ma visite à la manifestation du Bon Gout d'Aquitaine, c'est avec grande joie que j'ai assisté à l'inauguration d'un défibrillateur en libre accés sur l'avenue Thiers, mis en place par le pavillon de la prévoyance.

Je salue cette initiative privée qui peut sauver des vies, vous le savez, en particulier grâce à son systéme d'accés en libre service 24h/24h et sa simplicité d'utilisation.

Plusieurs grandes villes comme Paris, Nantes ou Montreuil, se sont engagées dans la mise en place des défibrillateurs  en libre accés. En effet, elles sont conscientes que le nombre de vies sauvées par une généralisation des défibrillateurs en libre accés, judicieusement placés, pourrait être du même ordre de grandeur que le nombre de tués par accident de la circulation routiére. Je trouve trés regrettable que ce soit les initiatives privées et non la ville de Bordeaux qui soit moteur d'une politque de prévention d'utilité publique.

De plus , lors du vote de la loi HPST, un amendement à l'initiative de la députée Michéle Delaunay a été retenu. Celui ci prevoit que, pour les villes n ayant pas pris l'initiative de ce type d'actions, l'Agnce Régionale de Santé déciderait d'un shéma minimum d'implantation de défibrillateurs.

Cette même députée, sans autre souci que la santé des Bordelais, vous a fait la proposition il y a plusieurs mois  d'étendre à tous les points de hautes fréquentations du public, l'implatation de défibrillateurs. Elle n'a reçu à ce jour aucune réponse!

Au regard de l'ensemble de ces éléments, Monsieur le Maire, nous aimerions connaitre:
                * le nombre et la  locatlisation des défibrillateurs insatllés dans notre ville;
                *le programme éventuel d'implantations à court terme;
rappelant qu'il s'agit d'un équipement de première urgence et d'utilité publique.



 Question écrite posée par Emmanuelle AJON , le 23 novembre 2009 au maire de Bordeaux.

Voir les commentaires